Situé à quelques centaines de mètres de la Chaussée romaine Bavay-Cologne, ce pont est un remarquable ouvrage architectural récemment restauré.

Ancien barrage sur la Hantes (petit cours d’eau longeant la frontière française), il fut aménagé en pont avant la fin du 16ème siècle puisqu’il figure sur une vue de l’album de « de Croÿ » réalisé en 1597.

Remontant probablement au Moyen-âge, cet ouvrage d’art en calcaire est le point d’aboutissement d’une longue digue d’environ 100 mètres de longueur et dont les fondations reposent sur un puissant massif rocheux.

Le massif de base, en pierre de taille, est composé de treize arches voûtées en plein cintre de 25 mètres de long.

Le pont romain a été classé par arrêté royal en 1962 et le site en 1973.

Son parapet actuel en pierre est récent puisqu’il date du début du 19ème siècle et fut construit alors pour remplacer le garde-corps en bois qui s’était effondré.

Des dégradations importantes ont été constatées lors d’inspections réalisées au début des années 80. L’ouvrage était donc en danger si on n’intervenait pas rapidement. Une restauration complète du pont fut, dès lors, réalisée tout au long de l’année 1986.

A l’amont du pont, vous pouvez apercevoir la ferme du moulin. Il s’agit d’un beau corps de logis datant de la deuxième moitié du 18ème siècle.

Plus d’infos sur Wikipédia.